Le Belvédère

Chambres et Table d'Hôtes

Le secret de la Chartreuse

Un petit génépi ?

genepi_des_alpes
Qui n’a jamais dégusté un petit verre de génépi en fin de dîner en montagne ?


Une histoire ancienne
L’origine de la liqueur de génépi remonte au Moyen-âge et ce sont les moines en montagne qui ont développé cette production, plus particulièrement en Savoie. Si le génépi est à l’origine utilisé pour lutter contre les problèmes digestifs, il est aujourd’hui utilisé principalement en liqueur comme digestif de fin de repas.

Artemisia glacialis

C’est le nom scientifique qui désigne la plante. Le Génépi appartient à la famille des armoises au même titre que la fameuse Absinthe. En fait, il existe plusieurs espèces, des vraies et des fausses. Avec ou sans principes actifs et toutes ne sont pas toutes utilisées. Artemisia spicata, Artemisia umbelliformis, Artémisia Mutellina, Artemisia eriantha, Artemisia glacialis, Artemisia nivalis… Vous allez avoir besoin d'une guide !

Défense d’y toucher

Cette espèce pousse en haute altitude entre 2000 et 3000 mètres dans les barres rocheuses et c'est une plante protégée. Sa cueillette est donc interdite ou soumise à restriction suivant où vous êtes.

Remède pour le corps
Elle a été toujours utilisé sous forme d’infusion pour soigner les problèmes gastriques et aider à la digestion. C'est aussi un très bon tonifiant général et un remède contre les coups de froid et de fatigue générale. Le génépi est aussi connu pour soigner les affections pulmonaires, aide à cicatriser et lutter contre le mal de montagne ! A consommer avec modération.

40 degrés, c'est chaud !

La recette d'origine prévoit un degré d'alcool de 40°. Et traditionnellement une conservation au congélateur à -18°C. Elle se consomme glacée, en fin de repas, après un bon repas du terroir !
Bonne dégustation !

Les crozets de Savoie : notre plat traditionnel.

crozet

Les origines
Les crozets sont des petites pâtes carrées, fabriqués avec des œufs, du sel, de l’eau et de la farine de Sarrasin, parce que cette plante, qui n'est pas une céréale, pousse facilement en altitude, au-dessus de 1000 m et se contente de peu. 
Leur nom viendrait du patois savoyard
« croé » qui signifie « petit ». Les savoyards utilisaient un rouleau pour fabriquer une grande pâte fine et la découpaient en petits carrés en faisant de pieuses « croué », des croix, ce qui serait une autre explication étymologique. Le séchage se faisait au soleil. Et les paysans pouvait les transporter ensuite facilement.
Nos recettes
Faciles à cuisiner, ils vont accompagner parfaitement des diots, une truite ou un plateau montagne avec de la charcuterie et du fromage. Le bon truc, après la cuisson, les faire gratiner avec de la tomme ou du reblochon, c'est la croziflette, variante de la tartiflette.
Vous avez l'eau à la bouche ? :-)

La verveine : la tisane des sorciers

Verveine
Connue et utilisée depuis l'Antiquité, à la fois pour ses vertus thérapeutiques que pour ses pouvoirs prétendument surnaturels l'action bénéfique de la verveine officinale, verveine sauvage, porte sur les sphères digestive et inflammatoire. Dans le premier cas, elle traite les digestions difficiles, les maux de ventre, elle stimule l'appétit et la fonction hépatique. Dans le second, on lui prête une action semblable à celle de l'aspirine, soulageant les inflammations. Elle a aussi des propriétés apaisantes et anti-stress.

Son histoire
La verveine officinale est originaire d'Europe et pousse aussi en Asie et en Afrique. Cette plante médicinale est utilisée depuis l'Antiquité. Les Celtes en avait fait une plante magique, d'où son nom d'herbe aux sorciers, utilisée alors comme philtre d'amour. Elle servait aussi à porter bonheur ou lever des sorts.
Son usage
Elle agit sur les troubles digestifs (digestion difficile, stimulation de l'estomac), les vertiges, les migraines, les douleurs et les rhumatismes.
La verveine a des propriétés anti-inflammatoires. Grâce à la présence de prostaglandines qui régulent la dilatation des vaisseaux et l'agrégation des plaquettes, elle peut avoir une action semblable à celle de l'aspirine. Egalement antitussive et antispasmodique, on lui attribue un effet relaxant. Elle agit sur le système hormonal, notamment sur les règles irrégulières, et a un effet stimulant sur l'utérus. Enfin, elle favorise l'appétit grâce à son action sur les sucs digestifs.


Les éléphants de Chambéry

450px-Profil_d'un_éléphant_de_la_fontaine_de_ChambéryLa fontaine des Éléphants, historiquement appelée la colonne de Boigne et aujourd'hui plus simplement appelée « les Éléphants » ou surnommée « les quatre sans culs ».
Monument emblématique de la ville, cette fontaine fut érigée en 1838 pour rendre hommage au Général de Boigne, grand bienfaiteur de Chambéry, sa ville natale. L'ensemble, haut de 17,65 mètres, est bâti en pierre calcaire. C'est une superposition de trois monument : une fontaine, une colonne et une statue. La fontaine présente dans son plan la croix de Savoie, symbolisée par quatre éléphants réunis par la croupe. Réalisés en fonte de fer, ils jettent l'eau par la trompe dans un bassin octogonal. Ils portent chacun une tour de combat ornée d'un bas-relief ou d'une inscription et surmontée de trophées rappelant les hauts faits d'arme du Général aux Indes et ses multiples actes de bienfaisance pour sa ville. La colonne, sculptée comme le tronc d'un palmier (encore une référence aux Indes), est surmontée d'une statue haute de trois mètres, représentant le Général de Boigne.